jeudi 11 août 2011

Journée mémorable...

Mercredi, 10 août, nous avons enfin eu droit à beaucoup de pluie, je veux dire assez pour vraiment arroser toutes nos plantes. Un voisin, à qui j'avais promis de lui donner des haricots de notre jardin, est venu les chercher chez-moi et en passant devant le potager a dit : "J'ai jamais vu un jardin aussi content". Il avait raison car tous les légumes en ont déjà bénéficié. Voici quelques photos prises avant un bon orage...

Sur le terrain en avant de la maison
Sur le chemin en avant de chez-nous
Nous avons eu droit à au moins 3 orages hier et le dernier nous a vraiment apporté beaucoup de pluie. Nos barils d'eau, pour le jardin, sont presque pleins.

Du côté de mes amis les oiseaux, il y a eu du nouveau hier. Tôt le matin, je suis allée faire une petite vidéo pour voir comment ils avaient grandi. Mais, surprise, la même chose m'est arrivé qu'avec les bébés merles. Un oisillon est sorti du nid en volant et est resté sur une branche devant moi. Il y est resté assez longtemps.

video

Sur ce petit film, on peut constater que les oisillons ont grossi, il n'y a plus d'espace dans le nid . On voit aussi que leur plumage est complet. J'ai demandé à mon fils de venir voir l'oisillon qui s'était envolé et il en a pris une photo sur la branche où il est resté un bon bout de temps.

Le bébé chardonneret jaune
Et puis, nous avons eu droit aux orages toute la journée mais, en soirée, le ciel était beau et mon mari, Louis, mon réviseur personnel et auteur de deux blogues : Le P'tit Louis et Vinylese en a profité pour sortir notre chien autour de la maison.

C'est alors que notre petit Boubou, un yorkshire terrier, a senti la présence d'un petit être dans la pelouse et ce, juste à temps! Imaginez-vous donc qu'il lui a sauvé la vie; en effet, un des oisillons était en mauvaise posture car il allait se faire avaler par une couleuvre. Louis m'a dit que la couleuvre ne bougeait pas et elle était prête à passer à l'action malgré la présence du chien et de son maître. Louis a donc pris une branche trouvée par terre et a éloigné la couleuvre grâce à elle. Il faut que je vous dise que ces bébés ne mesurent que 2 à 3 pouces de long ou 5 à 7 cm.

Notre Boubou
Ensuite, mon mari est venu m'avertir de la situation. Il a fait entrer l'oisillon dans un contenant de crème glacée, de la Coaticook, pour ne pas la nommer. C'est alors qu'en marchant vers ce contenant, j'ai découvert un  deuxième oisillon dans la pelouse; franchement j'ai été chanceuse de ne pas marcher sur lui. J'ai enfilé des gants, je l'ai pris dans mes mains et je l'ai déposé dans le même contenant avec son semblable.

Les deux bébés chardonnerets jaunes
Il commençait à se faire tard et nous ne savions pas trop quoi faire. Impossible de les remettre dans leur nid qui est trop haut pour nous, ce qui explique la mauvaise qualité des vidéos car je dois partir la vidéo avant que la caméra soit rendue au nid. Elle est installée sur un trépied que je dirige vers le nid à environ 2 pieds au dessus de moi. Je n'ai aucun contrôle sur la qualité en terme de focus.

Nous avons décidé de les mettre sur notre hamac en espérant que les parents les entendent piailler. Un des deux oisillons s'est envolé tout de suite et a atterri dans l'herbe. L'autre est resté et avait l'air fatigué. Puis, tout juste avant que la nuit ne tombe, je suis retournée voir au hamac, mais il n'y avait plus d'oisillon. J'espère que ce n'est pas le chat que j'ai vu en sortant qui les a bouffé...


Cet avant-midi, je suis sortie pour voir si il en restait dans le nid. Aucun son, aucun mouvement de ce côté. Par contre, en tendant bien l'oreille, j'ai entendu des chardonnerets adultes l'autre côté du chemin. Je suis traversée et j'ai aussitôt entendu des piaillements d'oisillons. J'ai revu le même gros chat qui rôdait dans le champs tout près d'eux mais je n'y peut rien maintenant, la nature doit suivre son cours...

Bonne journée!

2 commentaires:

  1. Quel beau message d'amour envers la nature ! Un réel délice de te lire et de savourer chaque moment si aimant et délicat envers cette dernière.

    Celle-ci nous donne des belles leçons de la vie que seuls les êtres aimants et délicats peuvent préserver et apprécier!

    Au plaisir de te lire...
    Danièle

    RépondreSupprimer
  2. Merci Danièle de ce beau commentaire, venant d'une autre amoureuse de la nature, c'est encore mieux!

    Louise

    RépondreSupprimer