dimanche 26 février 2012

Après la chute...

L'hiver a beau tirer à sa fin, il sait encore nous réserver quelques surprises. La chute de neige du 25 février dernier nous a laissé quelques 15-20 centimètres; ce n'est pas "la mer à boire" vous me direz, mais il s'agissait de neige "mouillée". En effet, la température était assez douce lorsque les précipitations ont commencé; visuellement, le résultat est très impressionnant mais, malheureusement, le poids de la neige a causé quelques bris.







Deux de nos arbres en ont souffert; le premier est un lilas français d'au moins 20 ans et que nous avions rafistolé lors de la tempête de verglas de 1998. Mais cette fois-ci, les deux branches sont tellement cassées que nous n'y pourront rien. L'autre grosse branche brisée est celle d'un pin blanc. Je ne sais pas si nous pourrons le laisser ainsi puisque cette branche est au dessus des plus basses, ce qui déséquilibrera l'aspect général de l'arbre et sa symétrie.

D'autre part, je suis allée me promener pour admirer le paysage après la tempête et j'ai bien aimé ce que j'ai vu.






J'en ai aussi profité pour faire quelques macros...





En attendant la prochaine surprise, je vous laisse avec cette dernière photo!


Bonne semaine à tous et toutes!

mardi 14 février 2012

Nos amis, les oiseaux

Mon mari et moi avons commencé à observer les oiseaux il y a environ 27 ans. Bien sûr, au tout début, nous avions plus de temps libre pour nous adonner à cette activité puisque nous n'avions pas d'enfants ni d'autres obligations.

Nous en avons fait à Montréal, sur le Mont Royal, au bord du fleuve à Verdun et à l'Ile des Soeurs puis en Estrie, région d'origine de mon mari. Nous en avons fait aussi dans le parc d'Oka, au Mont St-Hilaire et même, lors d'un voyage, à Whistler et Vancouver. Puis nous sommes déménagés dans l'Outaouais et nous en avons observé un peu partout dans le Parc de la Gatineau et au bord de la rivière des Outaouais.

Mais aujourd'hui, l'observation d'oiseaux se fait le plus souvent par la fenêtre de la maison, car nous avons la chance d'avoir plusieurs variétés d'oiseaux qui fréquentent tantôt nos mangeoires, tantôt nos jardins et nos arbres. À mes yeux, cela n'a pas de prix!

Cardinal mâle cardinalis cardinalis
Cardinal femelle cardinalis cardinalis
Mâle et femelle cardinaux
En effet, quoi de plus plaisant et apaisant que de prendre son repas tout en regardant les oiseaux sous notre nez... Il n'y a pas longtemps, une amie que nous recevions avec son conjoint s'est installée à la fenêtre de la cuisine de nombreuses minutes à regarder les allées et les venues de bon nombre d'oiseaux; ça lui faisait du bien...

Bruant hudsonien spizella arborea
Bruant hudsonien spizella arborea
Les geais bleus arrivent très souvent en groupe de six à huit; idem pour les mésanges et les chardonnerets jaunes. Les juncos, tout comme les bruants hudsoniens, sont en plus petit groupe soit de deux à quatre à la fois. Quant aux pics et aux sitelles, ils sont plus solitaires.

Chardonnerets jaunes Carduelis tristis
Chardonneret jaune carduelis tristis
Junco ardoisé femelle Junco hyemalis
Junco ardoisé mâle Junco hyemalis
Mésange à tête noire Poecile atricapillus
Geai bleu Cyanocitta cristata
Geai bleu Cyanocitta cristata


Comme vous pouvez le constatez, notre mélèze (larix laricina) est très apprécié des oiseaux. Il leur sert de perchoir, d'abris et ils y trouvent de la nourriture dans les cônes.
Pic chevelu Picoides villosus


Notre mangeoire de beurre d'arachides est très fréquentée par les mésanges, les pics et les sittelles mais parfois nous avons des surprises, comme ci-dessous...
Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris
Quelquefois, on assiste à des petites batailles ou du moins à des prises de becs pour défendre son territoire. Dans les trois photos qui suivent, c'est ce qui est arrivé entre ce geai bleu et ce cardinal mâle; le cardinal a gagné la bataille.

Aye! Va t'en!
Ok, Ok, j'vais me tasser...
Bon, chacun sa place...
L'an dernier, nous avons eu, pendant tout l'hiver, la visite de dindons sauvages; on en comptait parfois jusqu'à 30. Malheureusement, cette année ils se sont déplacés, mais nous les avons revu sur un chemin voisin. Heureusement j'ai pu prendre quelques photos. En voici quelques unes : 

Dindons sauvages Meleagris gallopavo



Ils sont toujours aussi farouches et ces photos ont été prises grâce au zoom de ma caméra; ils se sont déplacés aussitôt qu'ils m'ont vu.

En terminant, étant donné qu'aujourd'hui c'est la fête des amoureux et qu'ils sont seuls au monde, comme le dit si bien le dicton, je vous laisse avec cette dernière photo pour tous ceux qui se sentent en amour.


Joyeuse Saint-Valentin!

mercredi 8 février 2012

Beautés glacées...

L'hiver bat toujours son plein... et moi je n'ai d'autre choix que de suivre cette vente de blanc!

Voici donc quelques photos prises récemment par une journée ensoleillée et une température très agréable.





Les trois photos ci-dessus, ont été prises devant chez-moi; la première est dans l'ombre mais ce sera la seule. Je suis ensuite partie prendre une marche. La température était non seulement agréable mais aussi assez douce. Les bancs de neige qui bordent le chemin commençaient à fondre tranquillement, ce qui donnait de belles formes à la glace qui s'y était formée.



Un peu plus loin, des bouquets de fleurs séchées surplombaient la neige.





Des mousses, des lichens ainsi que des champignons frigorifiés jonchent toujours les arbres qui bordent les champs.



Et la neige dans les champs revêt ses plus beaux atours après toutes les différentes précipitations reçues au cours des derniers jours...


Bonne journée à tous et toutes!
Louise

samedi 4 février 2012

Vagues de froid...

On dit souvent qu'une image vaut mille mots. Dans ce billet, je vais essayer de rendre justice à ce proverbe populaire en vous présentant quelques photos qui ont été prises il y a quelques jours lors d'une randonnée avec mon mari.

Ce jour là, il ventait beaucoup et nous avons pu observer les effets de ces vents autour de nous.



D'un côté du chemin, nous avons vu des bourrasques de vent tourbillonner, tandis que de l'autre côté, la neige ondulait à la surface en bougeant un peu comme de petites vagues sur l'eau...



Ce vent qui faisait ainsi soulever la neige et qui causait de la poudrerie était magnifique à observer. Il me semble que lorsque l'on regarde ces images, on a froid. Vous ne trouvez pas? Voici d'ailleurs une courte vidéo pour vous démontrer ce que l'on a pu observer...

video


Puis, un peu plus loin, nous constations encore quelques reliquats de la dernière pluie verglaçante.




Ce fut un bel après-midi et une belle promenade en bonne compagnie. Et depuis, devinez quoi? Nous avons eu droit à d'autre pluie verglaçante.

Heureusement, elle n'a pas duré trop longtemps et n'a pas trop fait de ravages, en tout cas, ici, en Outaouais... Mais elle transforme le paysage de façon magnifique!



Et puis c'était déjà la fin de l'après-midi; je vous laisse donc avec ce coucher de soleil...


À bientôt et merci encore pour tous vos gentils commentaires.
Louise